Le blog, c’est parti

25 novembre 2010

Le blog, c'est parti revegeneral2

 

RETROUVEZ NOUS DORENAVANT

A

 

SUDSLT.EKLABLOG.COM

 

 

 

Le 11 février 2012

Bonjour,

Après Guéant et ses propos scandaleux sur l’inégalité des civilisations, alors que Sarkosy annonce chaque jour des attaques contre le pouvoir d’achat (TVA sociale), contre le temps de travail (remise en cause programmée des 35 heures avec les accords de compétitivité du sommet anti social), il vient de lancer sa campagne électorale par une attaque sans précédent contre les chômeurs. Comme si ceux-ci avaient choisi leur sort !

Il oublie qu’actuellement, nous comptons 1000 chômeurs de plus chaque jour ! 1 million de puis qu’il est en fonction. Indéniablement, il aura été le président de l’emploi et du pouvoir d’achat !

Les salaires, l’emploi, voilà les préoccupations du monde du travail au moment où nos dirigeants saignent le peuple grec (45% de chômeurs chez les moins de 25 ans, baise de 22% du salaire minimum à 590 euros, gel des rémunérations pour 3 ans, projet de diminuer les retraites de 300 euros, suppressions d’emplois massives dans les banques et les services publics). Et cela ne leur suffit pas, ils veulent plus.

C’est pourquoi SUD / SOLIDAIRES prend l’initiative d’un appel pour le 24 mars pour l’emploi.

Le Comité national de l’Union syndicale Solidaires rassemble les fédérations, les syndicats nationaux et les Solidaires départementaux. Les 1er et 2 février, l’instance nationale Solidaires a validé l’appel à construire une manifestation nationale interprofessionnelle pour l’emploi, le samedi 24 mars à Paris. Nous prenons l’initiative et engageons les moyens militants Solidaires pour sa réussite, mais nous ne sommes pas propriétaires de cette manifestation : nous la réussirons avec des équipes militantes d’autres syndicats, avec les associations de chômeurs/ses, avec les salarié-es en lutte dans diverses entreprises, etc. Elections présidentielles ou pas, … pour l’emploi et contre les licenciements et suppressions de postes, il y a urgence et c’est par les luttes sociales que nous gagnerons !

Plus de 5 millions de chômeurs et chômeuses, plus de 8 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, … et les « plans sociaux » s’accumulent, … et les suppressions d’emplois publics se multiplient, … et le chômage partiel, le temps partiel imposé, les emplois précaires sont présentés comme les seules solutions, … et les discours politiques se succèdent, laissant patrons et banquiers poursuivre la destruction des emplois et de nos vies.

Ca suffit ! C’est ce que disent des millions de travailleurs/ses, de chômeurs/ses, de retraité-es, de jeunes en formation. Ce cri de révolte doit se transformer en espoir de faire fondamentalement changer les choses. Prenons nos affaires en mains !

Manifestation nationale à Paris le samedi 24 mars, pour le droit à l’emploi pour tous et toutes !

L’intersyndicale nationale est utile quand le front unitaire propose et organise des actions à la hauteur des enjeux, du rapport de force nécessaires, des attaques patronales ; ce n’est pas le cas ces derniers mois, mais l’unité demeure nécessaire : la manifestation du 24 mars n’est la propriété de personne, nous la construisons avec tous les collectifs syndicaux et les
salarié-es qui se reconnaissent dans l’exigence du droit à l’emploi, la lutte contre les licenciements et suppressions d’emplois.

Soyons offensifs, nous avons toute légitimité à défendre nos revendications, à refuser les suppressions d’emplois. Nous ne sommes responsables ni de la crise qu’ils ont provoquée, ni de la dette qu’ils ont créée ! Depuis des années, les gouvernements sont chargés de privatiser les profits et de socialiser les pertes. Et si on changeait la donne en faisant de la satisfaction des besoins collectifs la priorité commune ?

Des dizaines de milliers d’emplois publics ont été supprimés ces dernières années ; c’est la cohésion sociale, le droit de tous et toutes à la santé, à l’éducation, à la sécurité, au transport, etc., qui sont ainsi attaqués. Les emplois publics sont utiles, (re)créons-les !

Nous devons imposer des droits nouveaux : droit de véto dans les CE, extension de l’obligation de création de CE aux entreprises de moins de 50 salarié-es, un statut du salarié – applicable à tous et toutes et financé par un fonds patronal mutualisé – pour garantir le maintien du salaire entre deux emplois et les formations de reconversion. Surtout, il faut une
répartition différente des richesses que nous produisons : assez de la confiscation par une minorité de ce que produit l’immense majorité … qu’on rejette vers la précarité, le chômage, l’exclusion, au gré des besoins patronaux !

Ensemble, nous réaffirmons le droit à l’emploi pour tous et toutes. C’est une nécessité économique, sociale, et aussi pour améliorer les conditions de travail, la vie au travail, de chacun-e. Nous refusons le chantage patronal et gouvernemental qui incite à baisser les salaires en échange d’emplois … qui seront ensuite supprimés comme de nombreux exemples l’ont déjà montré !

A travers les licenciements, le chômage complet ou partiel, les « plans sociaux », le temps partiel imposé, … les patrons imposent une réduction du temps de travail à des millions de salarié-es, mais en leur faisant payer ! La solution est la réduction du temps de travail à 32 heures hebdomadaire, sans perte de salaire.

De l’argent, il y en a ! Faisons en sorte qu’il serve à celles et ceux qui produisent, et non aux patrons, banquiers et actionnaires !

En vrac :

Ne vous tirez pas une balle dans le pied : ICI

Suicide au ministère du travail : ICI

TVA « sociale » : 12 milliards d’euros pour le budget des ménages : ICI

Répression anti syndicale dans le 93 : ICI

A bientôt.

SUD CT Mairie de Savigny-le-Temple

 

Le 13 janvier 2012

Bonjour,

Ca y est ! Le dernier journal de SUD est sorti. Vous pourrez le lire, il est en deux parties, la 1ière ICI, la 2ième LA. Vous y trouverez diverses infos : celles de la mairie de Savigny évidemment avec quelques « infos des services« , histoire de se marrer un peu si ce n’était la dégradation du service public local. Mais aussi des articles sur « les salaires » et leur nécessaire et juste augmentation, la réforme territoriale qui va redéfinir la carte et les compétences des collectivités territoriales avec pour possibles incidences la disparition de services, d’emplois, de droits, la souffrance au travail, le décret 2011-1474 qui définit les conditions permettant aux collectivités territoriales de financer l’accès à la santé pour les agents (mutuelle, prévoyance). Bref c’est copieux.

Compte tenu des conditions de sa réalisation, mais aussi de notre rapport difficile aux journées d’actions isolées, vous n’y trouverez pas d’appel en réaction au « sommet (anti) social » du 18 janvier convoqué par sarko et auxquels risquent de se rendre docilement ceux qui parlent en notre nom. SUD / SOLIDAIRES n’a pas été invité. Nous ne sommes pas réellement vexés, nous n’y serions probablement pas allés, il n’y aura pas grand chose à discuter avec ce gouvernement. Pour autant, nous savons ce qui est bon pour nos vies : c’est de cela, et de cela seulement, dont nous voulons parler. Que paient la dette ceux qui se gavent de profits et ceux qui l’ont créée. Exigeons une analyse lisible par tous de leur « dette ». Mais parce que le silence syndical est incompréhensible, quand les actionnaires du CAC 40 ont l’indécence de se partager 40 milliards d’euros au titre des bénéfices 2011, SUD CT a déposé un préavis de grève et vous invite à prendre connaissance de son appel à mobilisation ICI ainsi que du tract de SOLIDAIRES ICI.

Nous savons ce que ce gouvernement entend par social avec la dernière annonce phare sur la « TVA sociale« . Ces laquais du patronat n’ont rien trouvé de mieux pour répondre aux attentes du MEDEF de faire « baisser » le coût du travail pour les patrons : supprimer les charges sociales patronales et augmenter la TVA, l’impôt le plus injuste. Il s’agit de faire payer la majorité de la population et d’exonérer une fois de plus le patronat de ses cotisations. A lire ICI pour mesurer le scandale et les incidences de cette mesure.

Quelques infos en vrac (et néanmoins importantes)

Jour de carence, à qui profite la mesure ? ICI

« Nous au village aussi on a de beaux assassinats » (Brassens) aprés la mort de Wissam EL YAmni, ICI

Égalité entre étudiant-e-s, abrogation des mesures Guéant, ICI

Suppression de postes dans l’éducation nationale, ICI

A bientôt.

SUD CT Mairie de Savigny-le-Temple

 

Le 3 janvier 2012

Bonjour,

Nous ne manquons pas de vous adresser nos vœux pour la nouvelle année.

Pas que notre sort ait changé dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Non. Vous vous en seriez aperçu !

Ce qui a changé dans la nuit citée c’est la cascade d’augmentations des prix de ce qui fait notre quotidien : le gaz, le transport comme l’explique ICI SUD Rail, les mutuelles avec la taxe fillon (c’est NON), la TVA (de 5.5 à 7%), la CSG, les cotisations retraites (pour nous) et l’âge de la retraite aussi (9 mois de plus pour la génération 1952)… mais pas nos salaires toujours bloqués pour l’année en cours. Et nous nous réveillons même avec une journée de carence (sans salaire) en cas de maladie ! La gueule de bois. Sans parler de la dernière lubie gouvernementale, la TVA « sociale », ICI.

sol_53-224x300à lire ICI.

Les salariés de la sécurité aérienne nous ont pourtant montré la voie : la mobilisation. Certes, comme l’explique ICI SUD Aérien, et malgré l’envoi de la police par l’Etat, de nouvelles trahisons syndicales et l’insuffisance des propositions patronales, ils ont arraché quelques centaines d’euros aux aéroports de paris.

Bref nous restons attentifs et mobilisés, par exemple dès le 18 janvier.

Le dernier compte rendu du CTP est sorti, vous le trouverez ICI.

A bientôt.

SUD CT Mairie de Savigny-le-Temple

 

Bonjour,

Malgré la trêve des confiseurs, les salariés des services de sécurité des aéroports sont en gréve depuis une semaine. Leurs employeurs n’ont pas jugé utile de porter de l’intérêt à leurs revendications : augmentation des salaires et amélioration des conditions de travail. La privatisation des services, la sous-traitance, c’est la dégradation des conditions de vie des salariés. Vous pourrez lire ICI les communiqués de SUD Aérien et SUD Prévention et sécurité, en soutien aux salariés dans l’action. Et les policiers de Sarko n’y changeront rien, si ce n’est le droit de grève et la démocratie qui sont en danger, ICI.

En parlant d’action, l’intersyndicale nationale s’est réunie le 19 décembre pour… décider de ne rien faire ! SOLIDAIRES reste déterminer, malgré l’obstruction des bureaucraties syndicales, à permettre l’émergence de la mobilisation des salariés, du public comme du privé. Salaires, emplois, conditions de travail, dette, services publics, répartition des richesses… bref les nécessités ne manquent pas. Vous pourrez lire ICI le communiqué de SOLIDAIRES. ICI le communiqué intersyndical pour le relèvement des salaires dans la fonction publique (qui a du faire trembler le gouvernement par sa radicalité !).

Le dernier sommet européen sur la dette n’a pas rassuré les marchés financiers, ni les salariés. Vous pourrez lire ICI un document d’analyse de ATTAC et ICI regarder une vidéo.

Et bien évidement, nous faisons le voeux que l’année 2012 soit une année de mobilisation des salariés, de recul du gouvernement, pour nos salaires, l’emploi, nos conditions de travail.

Bonnes fêtes.

Des infos en vrac :

Campagne salaires, tract 1, ICI, tract 2, ICI

Durban est passé, les catastrophes restent et vont s’amplifier, ICI

Noël des sans logis, ICI

SUD CT Mairie de Savigny-le-Temple

 

Le 9 décembre 2011

Les bonnes nouvelles n’étant pas légion, nous saluons la décision de la cour de Pennsylvanie  qui vient d’annoncer que Mumia Abu Jamal ne serait pas assassiné. Vous pouvez lire ICI la réaction du collectif de défense de Mumia, incarcéré dans le couloir de la mort depuis 30 ans.

Toutefois, le dernier sommet européen a adopté, sous la férule du couple Sarko Merkel, le principe d’un nouveau traité européen imposant des sanctions « immédiates et automatiques » contre les États dérogeant au dogme des 3% de déficit. Ce traité, s’il était adopté, sans l’avis des peuples, entrainerait une surenchère de politiques d’austérité, injustes et inefficaces. Vous pourrez lire ICI le communiqué de l’association ATTAC.

Toujours sur la dette, nous vous proposons un diaporama très explicite sur les raisons de la dette et quelques pistes pour remédier à la situation sans faire payer les salariés. C’est ICI.

Sans oublier, malgré son cadre étriqué, la journée d’actions du 13 décembre contre les mesures d’austérité, c’est ICI.

Des informations en vrac :

Calendrier actualisé du relèvement des âges de départ à la retraite, ICI

Souffrance au travail, après la tentative d’une enseignante en seine et Marne, un éducateur met fin à ses jours ICI

3 ouvriers d’Alstom tués au travail ICI

Colonie de vacances, les animateurs ont droit à un repos quotidien, ICI

Journée internationale de solidarité avec les migrants, du 16 au 18 décembre, ICI

Grève à RFI, ICI

A la caisse d’épargne aussi on peut mourir de son travail, ICI

Contre les trains privés, action le 12 décembre, ICI

Assez d’atteintes aux droits et à la dignité des personnes dans les Préfectures, le 8 décembre, ICI

A bientôt.

SUD CT Mairie de Savigny-le-Temple

 

Le 29 novembre 2011

Nous vous le disions dans notre dernier billet en date du 21 novembre (voir si dessous), face aux nouvelles mesures d’austérité annoncées par Fillon, l’intersyndicale nationale s’était réunie le 18 novembre et appelait à une journée d’action le 13 décembre. En effet, face à l’austérité, seule la mobilisation générale peut permettre aux salariés de remettre en cause les mesures injustes faisant payer tout le poids de leur dette aux salariés. Lire ICI le tract SOLIDAIRES / SUD. A l »image de la mobilisation des fonctionnaires anglais ICI.

Afin de ne pas faire de cette date une journée de mobilisation sans suite, encore une, le communiqué faisait référence à une rencontre intersyndicale dès le 15 décembre, à relire ICI, pour envisager les perspectives à donner à cette journée. Lorsqu’il s’est agi de rédiger l’appel du 13, les « grands » syndicats, et particulièrement la CFDT, se sont opposés ou ne se sont pas battus pour faire référence à ces suites. La journée du 13 décembre devenait donc une journée sans perspective, qui ne mènera probablement nulle part et se révèlera démoralisante pour les salariés. SUD / SOLIDAIRES a donc décidé de soutenir les initiatives locales mais a refusé de signer ce tract n’offrant aucune perspective. La fédération SUD Collectivités Territoriales soutient cette position.

Nous restons disponibles pour construire la riposte nécessaire aux politiques libérales, avec les salariés ayant la volonté de combattre durablement les politiques d’austérité. Loin des effets d’annonce de ceux cherchant à se dédouaner de leur mauvaise « conscience « , ou pire, à faire croire aux salariés qu’ils peuvent compter sur eux. Ils nous ont déjà fait le coup !

L’actualité reste donc à la mobilisation contre les mesures d’austérité, pour l’augmentation de nos salaires, lire ICI.

Elle est à la mobilisation contre la journée de « carence ». Le saviez vous ? Entre 1994 et 2001, le taux d’absence en France était de 10% contre 25% au Danemark, 15% au Royaume Uni. En 2008, 2.9% des dépenses de santé concernait les indemnités journalières, soit 6.2 milliards d’euros. Le président de la CAF estimait en 2009 que la fraude délibérée représentait 80 millions d’euros, soit 0.13% des prestations versées. Ce gouvernement ne cherche pas à régler les problèmes qu’il a créé (doublement de la dette sous Sarkozy !), il vise à désigner des boucs émissaires, à remettre en cause nos acquis, nos droits. A lire ICI.

Elle est aussi au nécessaire audit de leur dette avant son annulation. D’où vient cette dette ? A t’elle été contractée dans l’intérêt général ou au profit de minorités déjà privilégiées ? Qui détient la dette ? Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ? Ces questions, nous sommes de plus en plus nombreux à nous les poser, en France, en Europe… C’est pourquoi des citoyens, des associations, des organisations syndicales ont constitué un collectif national pour un audit de la dette. Vous pouvez signer l’appel ICI et vous rendre sur le site http://www.audit-citoyen.org/.

Quelques infos en vrac :

Les exonérations de cotisations sociales : le rapport de la sécurité sociale ICI indique que les exonérations se stabilisent à 30 milliards d’euros en 2010, soit plus que le déficit annuel, c’est affligeant (N°138, www.acoss.fr, publications puis stat, avec plein de publications « intéressantes ») !

Violences contre les femmes, des affiches pour ne plus se taire : ICI. (âme sensible s’abstenir)

Journée internationale de solidarité avec le peuple Palestinien, samedi 3 décembre, ICI

Refuser le budget militaire 2012 (40 milliards…), pétition ICI

A suivre.

SUD CT Mairie de Savigny-le-Temple

 

le 21 novembre 2011

Bonjour,

Notre blog est en ce moment parfois inaccessible puisque notre « fournisseur » remet à jour sa plate forme. De même, un geste maladroit a conduit à la suppression de l’ensemble de nos précédents messages. Notre blog repart donc… aujourd’hui, un an après sa création.

Nos élu-e-s à l’ADEC ont commencé leur mandat. Lors du 1er CA, la majorité de gestion (8 élus CFDT et 3 élus FO) a élu les Président, vice président, trésorier et vice trésorier, secrétaire et vice secrétaire. Nous avons présenté des candidat-e-s à chacun de ces votes mais n’avons pas réussi à recueillir plus que nos 5 voix (5 élu-e-s SUD, soit 30% des voix aux élections).

Face au dileme de toute minorité, nous avons décidé de participer loyalement, mais sur la base de nos valeurs et propositions, aux actions de l’ADEC et d’y prendre nos responsabilités. C’est ainsi que, sur les 4 commissions créées, nous avons pris la responsabilité de l’animation de deux d’entre elles (finances / recettes / achats et communication). Cette participation sera l’occasion de faire échos de vos préoccupations et de vous tenir régulièrement informés de nos interventions au sein de l’ADEC. A suivre !

Malgré la valse des gouvernements européens qui ont loyalement accompagné la « crise de la dette » par de nombreuses mesures régressives, s’en prenant pour l’essentiel au monde du travail (blocage ou baisse des salaires, recul de l’âge de départ à la retraite et baisse ou blocage des pensions, suppressions d’emplois de fonctionnaires, augmentation des taxes indirectes notamment sur les mutuelles de santé…), les bourses continuent à dégringoler. L’on pourrait en rire si ce n’est que cette dégringolade annonce les futures mesures antisociales que les gouvernements ne manqueront pas de prendre pour préserver leur AAA. sans parler du fait que nous assistons au remplacement de gouvernements « élus » par des gouvernements de technocrates (Grèce, Italie), dirigés par d’anciens responsables de banques (dont la banque centrale européenne), bref des gens qui ont largement montré leur incompétence.

Pour mieux comprendre ce qui se passe, nous vous invitions, le 9 novembre, à prendre connaissance d’une affichette mettant en évidence le montant de la dette française (110 milliards) et des recettes non perçues (158 milliards) suite aux divers cadeaux faits aux riches. Nous vous proposons d’y rejeter un oeil, ICI.

Pour approfondir la question, nous vous invitons à participer à la conférence organisée le vendredi 25 novembre par ATTAC et les Amis du monde diplomatique à Melun. Vous trouverez ICI l’ensemble des informations nécessaires. Et ICI le dernier tract de SUD / SOLIDAIRES sur le sujet.

Mais aussi à lire cette interview d’un chercheur ayant conduit une étude sur les paradis fiscaux, ICI. Pour mémoire, la fraude fiscale en France s’évade vers ces « paradis » et s’élève à 45 / 50 milliards d’euros par an !

En France, se justifiant par la crise de la dette et pas avar de nouvelle attaque sournoise contre les salariés, le gouvernement vient de proposer (tout en commençant à reculer) la mise en place d’une journée de « carence » (comprenez sans salaire) pour les fonctionnaires en maladie. Prétextant une nécessaire égalité de traitement avec les salariés du privé (il n’y a que quand il s’attaque à nos droits que ce gouvernement pense à la justice !),  il remet en cause nos droits, à la santé et aux soins notamment (alors que toutes les études mettent en évidence un recul de l’accès aux soins), tout en essayant de nous faire passer pour des privilégiés glandeurs, tout en essayant d’opposer les salariés du public et ceux du privé. Une vraie mesure de justice aurait impliqué la suppression des jours de « carence » pour le privé, et non la régression pour tous les salariés. Vous pourrez lire ICI le communiqué de SUD / SOLIDAIRES sur cette proposition qui nous donne envie de vomir.

Face à cette nouvelle attaque contre les salariés, mais sans empressement, l’intersyndicale nationale s’est réunie le 18 novembre. Pour nombre de dirigeants syndicaux nationaux, il n’y a pas d’urgence, sauf celle d’attendre les élections de 2012. Cependant, il est quand même sorti de cette rencontre un appel à l’action pour le 13 décembre. Vous trouverez ICI le communiqué issu de cette rencontre et ICI l’appel du collectif « notre santé en danger » et ICI un petit dessin « humoristique ».

indignezvous.vignette

Nous vous proposons par ailleurs quelques lectures :

Usagers, cheminots, quel chemin de fer voulons nous ?, ICI

Le dernier bulletin de Solidaires international, ICI

Le dernier journal de notre fédération nationale de SUD CT, ICI

Un document pour la sauvegarde de la PMI, ICI

Un communiqué de SUD éducation sur la situation sociale à Mayotte, ICI

A bientôt.

SUD CT Mairie de Savigny-le-Temple